Savoure-moi si tu peux

Le temps ne s’arrête pas
Il se poursuit,
Et il nous faut bien l’infini
Pour ne plus courir ici

Le temps ne se rattrape pas
Il se rachète,
Quand on efface la dette
Alors on peut faire la fête

Le temps ne se retrouve pas
Il se perd,
Et quand tombe ce repère
C’est le début d’une nouvelle ère

Le temps ne passe pas
Il file,
Sans faire de choses futiles
Soyons des tisseurs habiles

Le temps ne se laisse pas
Il se prend,
Dès que se présente le moment
Comme celui que vous savourez maintenant

Ben (19/04/2020)


Méconnaissable

J’ai osé
Sortir le bout du nez
Dans la cité
Pour acheter
Les premières nécessités.

Un vide immense
Une drôle d’ambiance
Faite de méfiance
Et de distance

Ce calme gênant
Et peu rassurant
Donne au néant
Son existant

Avançant masqué
Je ne reconnais
Ce pays drapé
De morosité

Toi qui aimes la fête,
Qui cries et rouspètes
Toi qui chantes à tue-tête
Qui jamais ne t’arrêtes

Je te retrouverai
Certainement changé
Un avant, un après
Pour ne jamais oublier
Les leçons du passé

Ben (31/03/2020)