La mélancolie du temps

La mélancolie du temps
Atteint les plus vifs esprits

Pluies d’orage
Couleur du vent
Pleurs de rage
Débordements

Mon âme s’épanche
Et les soucis défleuris
Prévoient la revanche
A la prochaine folie

Les mots filent
Comme le sang
Tout fébriles
Et renversants

Reprendre le cours
Normal et vivant
Loin de ce séjour
Où dorment les chants

Ben (29/04/2020)


Coquelicots

Un coquelicot
Au milieu d’un champ
Du bocage normand
Au creux des blés
Pas très loin des pommiers

Un autre ailleurs
Le long d’un muret
Sous le cerisier
Où l’oiseau sourit
En banlieue de Paris

Le vent divin les a conduit
Et ils se sont dit oui
En ce 21 avril
De l’amour le fil
Ils se sont entourés

Depuis ce temps
C’est avec tendresse
Et joie sans cesse
Qu’ils s’épanouissent
Donnant naissance à un fils

Profitons de la vie
De ces instants bénis
Lorsque au printemps
Nous ne pouvons aller
C’est en le créant
Qu’il peut se réinventer

À nos deux ans de mariage

Ben (21/04/2020)