Pénurie

Peur au-dessus des caddies
Éternue et tous se méfient
Ne quitte pas des yeux ta liste
Un seul passage sur la piste
Rayons devalisés, ambiance glacée
Imagine quand la guerre régnait
En cette heure la paix est nourrie

Ben (20/04/2020)


Ô homme, pense et considère

Alors que le soleil m’attire au dehors
Me chatouillant de ses fins rayons d’or
Je me confine et résiste à l’envie
Pour éviter de faire perdre des vies

J’en profite pour réfléchir, méditer
Faire ce que je ne ferai jamais
Si l’habitude du quotidien revenait
Me saisir dans sa vie mouvementée

Prendre le temps de prendre le temps
Une pause imposée, comme en suspens
Dans la temporalité de ce monde
Qui s’arrête, respire, puis vagabonde

L’après tout-ça verra l’évolution
Et ne retiendra pas de conclusions
Autre que pour le fameux progrès
Qui fera de nous des surveillés

Ô homme, pense et considère
Pendant que tu es sur la terre
Comment changer ton destin
Ici-bas et préparer demain

La vraie liberté t’est promise
Ton âme il faut que tu actualises
Fais la paix pour l’éternité
Ta vie va complètement changer

Ben (09/04/2020)


Volatile

En ce matin rayonnant
J’aperçois de ma fenêtre
Un pigeon se balançant
Sur une branche fluette

J’eus comme l’impression
Nos regards se croisant
Que l’oiseau, sur son scion
Me snobait gentiment

Homme en cage
Volera-t-il ?
Doux plumage
Volatile

D’un claquement d’ailes
L’ovipare s’élance
Et depuis la chanterelle
Je reste dans mon silence

Ben (04/04/2020)