Le dernier jour d’un confiné

Le dernier jour
Est souvent mêlé
D’excitation et d’âpreté

Chaque jour durant
Nous avons attendu et espéré
L’issue de cette folle épopée

Le jour de la liberté
Nous ne savons plus s’il faut savourer
Ou alors rester chez soi bien abrité

Car à l’habitude
Certains conforts sont appréciés
Et le retour dans la société amène l’anxiété

Alors vivons comme si
Nos dernières heures ici se vivaient
En ayant préparé son éternité

Et que cette paix inonde
Le dernier jour d’un confiné

Ben (10/05/2020)

 
 
 
 

Grand frangin

Mon grand frangin
Né sous le signe de la neige
Un trente avril
Celui qui me protège
De ceux qui menaçaient

J’allais de temps en temps
Jouer dans ta chambre en haut
Des courses de snowboard
Avant que tes copains ne viennent

On en a eu des batailles
Près du tas de bois
Derrière la maison
Ou dans des joutes
À cause d’un petit frère
Péniblement bavard

Plus tard, nous discuterons
Alors que perdu tu étais
Et que moi je grandissais
Nous étions frères de peine
Frères d’espoir, tout simplement

Aujourd’hui, c’est dans un foyer
Que je te retrouve épanoui
Fier de ton couple, de ton fils
Et tu as raison je suis pareil

Différents mais frères
C’est ce qui nous unit
Tu es dans mes prières
Chaque jour et chaque nuit

Bon anniversaire Manu ❤️

Ben 30/04/2020


Pâque

Profonds tourments
Heures ténébreuses
Sombres instants
Pensées brumeuses

Baiser glaçant
Foule tumultueuse
Air Suffoquant
Mort douloureuse

Tombeau payant
Terre dédaigneuse
Espoir fumant
Journée fielleuse

Réveil puissant
Lumière radieuse
Esprit vivant
Source glorieuse

Destin gagnant
Joie merveilleuse
Astre brillant
Grâce mystérieuse

Ben (13/04/2020)


La vague

La vague,
Celle de la tempête,
Déferlant d’est en ouest
Avale, déchire, rejette
Et lorsqu’elle se retire
Plus rien ne reste
Elle submerge,
Devient un raz de marée
Dévastant sur son passage
Même les bateaux
Les mieux arrimés

De l’extérieur,
À l’intérieur,
Tout n’est que désastre,
Puissante colère,
Agitation
Et folle destruction

Cette vague
Est arrivée,
Chez nous aussi,
Comme une claque
En pleine tête
Submergeant nos vies,
Nos hôpitaux
Sans masques pour plonger,
L’alerte lancée depuis bien longtemps
Nous rattrape et nous confine
En un rien de temps
Ne nous laissant aucune occasion
De reprendre notre respiration

Elle n’est pas seule
Et lorsque sa mer,
Ouvre sa gueule,
Elle emmène sans se taire
Les cris des violences
Les larmes de silence
Qui dans les maisons
Dépassent la raison

Ah, quand cesseras-tu
De venir nous secouer
Comme si tu nettoyais
Alors que tu nous tues ?

Demain, tu ne seras plus
L’orage, de courte durée
Chargé d’électricité
Opérera sa mue

Une autre vague surgira,
Celle de l’espoir cette fois
Plus douce, plus calme
Qui bercera nos âmes

Alors on pourra apprécier
De pouvoir naviguer
Au rythme paisible
D’un océan des possibles

Ben (28/03/2020)


Traverser

Période noire,
Crise en tout genre
Nous n’aurions qu’à sombrer
Et ne plus penser
Ranger sa vie
Avec les souvenirs
Du temps passé

Ce n’est pas sans peine
Qu’il nous faut traverser
Les épreuves blêmes
Toutes accumulées

Et pourtant il faudra
Avec l’aide du Très-Haut
Vivre d’espoir

Ce n’est qu’en levant les yeux
Que nous pouvons voir
Se mirer dans l’horizon
Un éternel revoir

Vibrer encore
Pour chacun et pour soi
Avec la force de la foi

(Pour Damien, parti trop tôt, hier soir)

Ben (24/03/2020)