La mélancolie du temps

La mélancolie du temps
Atteint les plus vifs esprits

Pluies d’orage
Couleur du vent
Pleurs de rage
Débordements

Mon âme s’épanche
Et les soucis défleuris
Prévoient la revanche
A la prochaine folie

Les mots filent
Comme le sang
Tout fébriles
Et renversants

Reprendre le cours
Normal et vivant
Loin de ce séjour
Où dorment les chants

Ben (29/04/2020)


Savoure-moi si tu peux

Le temps ne s’arrête pas
Il se poursuit,
Et il nous faut bien l’infini
Pour ne plus courir ici

Le temps ne se rattrape pas
Il se rachète,
Quand on efface la dette
Alors on peut faire la fête

Le temps ne se retrouve pas
Il se perd,
Et quand tombe ce repère
C’est le début d’une nouvelle ère

Le temps ne passe pas
Il file,
Sans faire de choses futiles
Soyons des tisseurs habiles

Le temps ne se laisse pas
Il se prend,
Dès que se présente le moment
Comme celui que vous savourez maintenant

Ben (19/04/2020)


Ô homme, pense et considère

Alors que le soleil m’attire au dehors
Me chatouillant de ses fins rayons d’or
Je me confine et résiste à l’envie
Pour éviter de faire perdre des vies

J’en profite pour réfléchir, méditer
Faire ce que je ne ferai jamais
Si l’habitude du quotidien revenait
Me saisir dans sa vie mouvementée

Prendre le temps de prendre le temps
Une pause imposée, comme en suspens
Dans la temporalité de ce monde
Qui s’arrête, respire, puis vagabonde

L’après tout-ça verra l’évolution
Et ne retiendra pas de conclusions
Autre que pour le fameux progrès
Qui fera de nous des surveillés

Ô homme, pense et considère
Pendant que tu es sur la terre
Comment changer ton destin
Ici-bas et préparer demain

La vraie liberté t’est promise
Ton âme il faut que tu actualises
Fais la paix pour l’éternité
Ta vie va complètement changer

Ben (09/04/2020)


Traverser

Période noire,
Crise en tout genre
Nous n’aurions qu’à sombrer
Et ne plus penser
Ranger sa vie
Avec les souvenirs
Du temps passé

Ce n’est pas sans peine
Qu’il nous faut traverser
Les épreuves blêmes
Toutes accumulées

Et pourtant il faudra
Avec l’aide du Très-Haut
Vivre d’espoir

Ce n’est qu’en levant les yeux
Que nous pouvons voir
Se mirer dans l’horizon
Un éternel revoir

Vibrer encore
Pour chacun et pour soi
Avec la force de la foi

(Pour Damien, parti trop tôt, hier soir)

Ben (24/03/2020)