Seule au milieu

Des milliards,
D’humains confinés sur la planète
De masques à trouver pour les têtes
D’euros qui creusent les dettes
De tests qu’on crée, use et jète

Et moi je suis seule, confinée
Seule à voir le monde se déchirer
Tandis qu’on parle de nous, de notre humanité
Seule à combattre contre des milliers
D’étrangers dans mon corps fatigué
Pendant que d’autres jouent aux inconsidérés
Moi, j’essayais de vous soigner
Aujourd’hui je suis contaminée

Je vous en veux, oui un peu
On aurait tous pu faire mieux
Et puis j’entends vos mercis
Vos applaudissements et autres bruits
Je les prends et les amasse
dans un coin de mon cœur
Le temps de refaire surface
Loin de toutes mes peurs

Comment tout cela va se terminer
Pour moi, pour nous, on est tous liés
J’espère en une réponse encourageante
Et continuer ma passion d’être soignante

Pour Andrea, Aurore et toutes les soignantes

Ben (23/04/2020)


Un voyage dans le coma

Un voyage dans le coma
Je me réveille loin de chez moi
Où suis-je ? Que fais-je là ?
Je résiste au corona

J’essaye de communiquer
Je ne peux plus parler
Mais lorsque j’y arrive
C’est l’infirmière qui s’en prive

Elle est allemande
Et ne comprend pas
Ce que je demande
Pourquoi je suis là

Bientôt on m’explique
Tous les gestes techniques
L’expédition sanitaire
Pour me tirer d’affaire

De Paris à Bordeaux
De Colmar à Fribourg
La ronde des hôpitaux
Est acte de bravoure

Maintenant je suis guéri
Comment leur dire merci
Un supplément de vie
De sourire je choisis

Et chaque jour que Dieu fait
Je désire en profiter
Et investir chaque seconde
À embellir ce monde

Ben (10/04/2020)


Nous sommes en guerre

La guerre je n’ai jamais vécu
Ni les millions de morts qu’elle a bu
Aucune de ses dures atrocités
A rien d’autre je ne peux le comparer

Mais hier regardant la télé
Notre président a déclaré
« nous sommes en guerre »
En pleine crise sanitaire

C’est la psychose
Le virus est réel
Une bombe explose
Le monde chancelle

Au front sont envoyés
Des blouses téméraires
Avec pour seul cri de guerre
Chez vous il faut rester !

Tous à l’abri
En confinement
Nous vivons nos vies
Restant patients

Les autres patients
Sont en réanimation
Les familles espérant
Des poumons en fonction

Ce vicieux virus
S’attaque à tous
Aux réchappés des nazis
Comme à la jeune Julie

Les rapports quotidiens
Font le lourd décompte
Des flambeaux éteints
Des courbes qui montent

Les premières lignes s’effondrent
Les réserves sont appelées
Un peu partout dans le monde
On fait preuve de solidarité

Dans la rue pourtant
Ceux qui se croisent
Se méfient et se toisent
Dans un silence glaçant

Mais le soir venu
Dans un réflexe ému
à l’horaire précis
Depuis nos balcons
Jaillissent les mercis
De toute une nation

Ce peuple se rendra-t-il compte
Que beaucoup ont été sacrifié
Au prix fort de notre honte
Pour ne pas avoir crié quand il fallait ?

Boulangers, éboueurs, postiers
Survivent sans armes, sans munitions
Gendarmes, caissières, routiers,
Et bénévoles méritent l’admiration

La guerre je n’ai jamais vécu
Mais de celle-ci je ne veux plus
Aux couleurs de la sérénité
Je souhaite pouvoir me reposer

Ben (27/03/2020)